Blog de Geneviève - B

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mercredi 17 septembre 2014

L’enracinement local du patrimoine culturel et économique via la démocratie économique

Geneviève Bouché – Café Orée du 16/9/14

La civilisation occidentale n’a pas été pensée pour être généralisée, et, pourtant, à travers le monde, les hommes continuent à en décliner des variantes.

 

Dans cette assemblée, nous nous préoccupons des transitions que nous devrions opérer. Elles sont nombreuses : énergétique, industrielles, civilisationnelles. D’autres instances travaillent sur d’autres transitions, comme par exemple (dans le désordre) : monétaire, sanitaire, éducative, spirituelle, économique … et même démocratique.

Mais, existe-t-il une transition qui favoriserait le développement de toutes autres ?

Lire la suite...

Mardi 10 juin 2014

Les enjeux du crowdfunding

Intervention du 10/06/14 à Dauphine Au Féminin

Le crowdfunding est né de la conjonction de 2 problèmes et d’une solution :

1.      L’économie spéculative irrigue mal l’économie réelle et pas du tout l’économie émergente, par exemple : l’économie de l’innovation, de la solidarité et celle liée à la culture.

2.      Depuis 2008, les citoyens commencent à se poser des questions sur ce que les banques font réellement de leur épargne. Ils souhaitent pouvoir l’orienter vers des projets éthiques, écologiques … etc.

·        Internet est un formidable outil pour mettre en relation, à des coûts réduits, un nombre quasiment illimité de demandeurs et d’offreurs.

C’est dans ce contexte qu’Obama a décidé de favoriser les actions qui flèchent « l’épargne réelle vers l’économie réelle (émergeante) ».

 

La clef du système :

·        répartir les risques en jouant sur les masses : beaucoup de projets et beaucoup de petits crowdfunders,

·        réduire les intermédiaires de façon à être plus rapide et plus proche du terrain (meilleur compréhension du risque). En effet, le micro-crédit de Muhamad Yunus nous a montré l’importance de la proximité pour faire émerger de nouvelles formes d’économies dont on ne maîtrise pas encore bien les contours.

Cependant, le crowdfunding n’est pas l’alpha et l’oméga de l’économie émergente. Pour être efficace, il doit être accompagné de progrès significatifs dans d’autres domaines.

Lire la suite...

Mercredi 30 avril 2014

Réinventer notre civilisation

Le TEDx Issy 2014 a fermé ses portes hier soir.Bravo à Bertrand Petit d'Inno Cherche ainsi qu'à toute l'équipe discrète et efficace qu'il a embarqué dans son sillage.

Le thème : "on peut tout réinventer".

Nous avons entendu des intervenants drôles, poétique, émouvants et généralement intéressants. Jacques Attali nous a expliqué qu'il y a ceux qui font de leur vie une course au profit et ceux qui choisissent d'en faire un œuvre ! Isabelle Falque-Pierrotin nous a rappelé que le monde merveilleux du numérique nous amène à définir les limites de ce que nous considérons comme notre vie privée. Emmanuelle Guilhamon-Juglar pose aussi cette question sous un autre angle ... à voir et à revoir prochainement sur You Tube.

Voici déjà le verbatim de mon intervention.

Lire la suite...

Lundi 31 mars 2014

Notre renaissance en 5 mots

Entropie, sérendipité, procrastination, empathie et résiliencesont des mots nouveaux pour la plus part d’entre nous, mais de plus en plus familiers pour ceux qui contribuent à la réflexion sur les changements auxquels nous devons faire face.

Voici pourquoi par ordre d’entrée en scène.

Lire la suite...

Mercredi 26 mars 2014

BPI, Numérique et attractivité américaine

Nicolas Dufourc, président de la BPI, a présenté à Cap Digital les efforts qui ont été opérés pour rendre le parcours des startups moins chronophage. Il a également expliqué la stratégie qui va être déployée pour favoriser l’éclosion de succès retentissants comme Business Object (il y a 18 ans) et Critéo.

Un de ses modèles d’inspiration est Israël. Sa focale de prédilection : les projets pensés pour prendre d’emblée une dimension internationale.

Que les équipes se délocalisent aux USA pour tout ce qui concerne le marketing et la commercialisation ne lui pose pas de problème, au contraire. Que les entreprises se fassent coter au Nasdaq n’est pas non plus un problème. En revanche, qu’une jeune startup lève des fonds américains lui semble très désagréable … même s’il reconnaît que sa stratégie crée des tentations !

Ainsi, pour l’industrie traditionnelle, nous regardons vers la Chine et pour le numérique, nous regardons vers les USA.

Et l’Europe ? À quel moment allons-nous jouer le jeu de l’UE ? À quel moment allons-nous construire notre avenir avec et pour la cible la plus recherchée de la planète : 560 millions de citoyens européens qui bénéficient, quoi qu’on en dise, de la meilleure qualité du vivre ensemble.

Si nous voulons conserver cet avantage et même le faire prospérer, il faut que nous nous mettions à faire évoluer notre fonctionnement social et économique sur l’ensemble de notre espace politique. Le numérique en est une composante stratégique. C’est même autour des opportunités offertes par le numérique que se reconstruit le monde de demain.

 

Lire la suite...

Lundi 24 mars 2014

Municipale : le changement est reporté

Balkani (le tricheur), Guasguen (le grossier monsieur « no, we can’t ») voir même Copé (le donneur de leçons) sont réélus dès le premier tour. C’est une mauvaise nouvelle.

·        Soit ils ont triché, ou du moins tiré des ficelles comme savent le faire les vieux routiers de la génération sortante,

·        Soit leurs électeurs manquent de discernement.

Dans les deux cas, nous devons avoir honte. Ces gens-là sont au pouvoir depuis trop longtemps pour que nous puissions encore leur accorder notre confiance dans leur capacité à comprendre le changement, à l’anticiper et à faire des propositions crédibles.

Durant cette élection municipale, des entrepreneurs se sont engagés avec quelques têtes d’affiche réellement entrepreneuses comme Denis Paire, Charles Beigbeder ou encore Jean Christophe Fromantin. Ce dernier tire brillamment son épingle du jeu, certes sur des terres où l’entrepreneuriat est une chose sans doute mieux comprise qu’ailleurs. Je m’en réjouis, mais à présent il faut aller plus loin.

Lire la suite...

Mercredi 12 février 2014

Tout change, même le "vivre en famille"

Des familles plutôt catholiques sont descendues dans la rue avec leurs enfants au motif que, pour faire un enfant, il faut un papa et une maman. Visuellement, la manifestation avait une certaine tenue : des jolies couleurs et des sweat-shirts de qualité. A part cela, on pouvait y entendre des propos bizarres, en apparence pas bien réfléchis ni vérifiés.

Le sujet est de portée internationale, la cérémonie d'ouverture des JO 2014 y a consacré un bref tableau avec des papas, des mamans, des bébés et des landaus rouges.

Dans la pratique, la PMA (procréation médicalement assistée) et la loi du genre sont les thèmes sous-jacents qui ont le plus marqué les esprits. La fragilisation des familles, la PMA et la théorie du genre sont des sujets nouveaux et très importants. Ils nécessitent des débats distincts, menés éloigné de toute idéologie, avec la volonté d'engager des actions sur le long terme.

Il serait opportun de se poser la question "pourquoi ce mouvement", "comment se place-t-il dans le désir de changement" ?

Lire la suite...

Lundi 23 décembre 2013

Les indicateurs de pollinisation de l’innovation

Le PIB est remis en question car il ne correspond plus à nos besoins. De nombreuses propositions alternatives voient le jour. Aucune ne semble prendre en compte l’importance de l’innovation qui devient un moteur essentiel de notre renouveau.

Enjeux

La mondialisation telle que nous l’avons connue durant ces 30 dernières années évolue pour de nombreuses raisons, en particulier :

·        Les continents vont stabiliser leur démographie et leur rattrapage socioéconomique. Ceci passe par une élévation du niveau d’éducation et une appropriation des technologies éprouvées. Aller à la conquête de ces marchés ne présentera plus l’attractivité des années 90, alors que les contraintes demeureront : éloignement, clivages culturels et politiques … etc. Ainsi, pour les investisseurs, il devient plus pertinent de reconstruire une nouvelle économie localement. Cette reconstruction passe par de nouveaux acteurs, porteurs d’une nouvelle perception des marchés et de leur fonctionnement.

·        Pour conquérir ces marchés lointains, les occidentaux ont favorisé l’émergence de grandes entreprises robustes et conquérantes. Or, leur rentabilité devient critiquable car elles s’avèrent moins performantes sur le long terme que des entreprises à taille humaine, fonctionnant en maillage avec des partenaires, constituant un tissu entrepreneurial réactif.

Ainsi, progressivement, les « états – continents » (états groupés en continents), vont organiser leurs échanges différemment : seuls les matières premières et les biens et services d’exception vont faire l’objet d’échange. Ce phénomène est en marche.

Par exemple, par le biais du recyclage, nous restreignons déjà l’import de certains minerais.

La création de richesse passe donc par l’innovation et plus globalement par la recherche d’excellence. Sur le plan macro-économique, cette forme de création de richesse devient aussi importante que l’exploitation des matières premières exportables.

La guerre des talents est ouverte depuis plus de 20 ans, par exemple pour ce qui concerne la Silicon Valey qui attire à elle les informaticiens de talent du monde entier …etc.

Lire la suite...

Mercredi 11 décembre 2013

Les récompenses chez les Babayagas : innovation générationnelles

Les civilisations traditionnelles des continents émergeants revendiquent fièrement le respect qu’ils témoignent à leurs aînés encore vivants. Effectivement, s’ils sont encore vivants, c’est qu’ils ont su se prémunir contre les innombrables dangers de la vie. Ils sont donc expérimentés. Il faut les écouter.

Nous passons auprès d’eux pour des irrespectueux. Il est vrai que nos aînés encore en vie passent souvent pour des personnes dépassées, nostalgiques d’un passé que nous ne recréerons jamais.

Ce malentendu générationnel est catastrophique pour l’ensemble de notre communauté. Car à l’intérieur de nos aînés « dépassés », il y a une âme qui a du temps, de l’amour et du savoir mais aussi de "l’expérience", cette expérience intemporelle qui se fabrique au grès des moments de bravoure et de trahisons accumulés tout au long de la vie. Il y a aussi la mémoire du passé récent, celui qui fait que les choses de maintenant ne sont pas toujours ce qu’elles devraient être en théorie.

Négliger cette richesse représente une double peine pour la société :

Lire la suite...

Mercredi 25 septembre 2013

quelle industrie pour notre nouvelle civilisation ?

Quelle tissu entrepreneurial convient à notre nouvelle civilisation ?

 

Texte (version longue) de mon introduction au débat du 25/9/13 avec Louis Galois sur l’industrie.


Cet été 2013, notre député pyrénéen Jean Lassale a entrepris une marche à travers la France pour aller à la rencontre des citoyens.

Il a trouvé une France « résignée ».

Cette France-là aspire à sa réindustrialisation. Mais concrètement que souhaite-t-elle faire : faire repartir les marais salants vendéens, les filatures de Roubaix et les coutelleries de Thiers ? Si cela se fait, ce sera avec des usines automatisées, dans la limite de la demande des marchés locaux et mondiaux et en respectant les bonnes pratiques de l’économie circulaire.

Submergés par la complexité des conditions à remplir, les citoyens ont conscience qu’ils sont dépendants des investisseurs, des distributeurs ou encore des talents qu’ils vont devoir attitrer … ils ont l’impression que le mot « impossible » est devenu français.

Alors, que faire ?

Lire la suite...

- page 1 de 13