Blog de Geneviève - B

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Jeudi 5 mars 2015

les sommets du digital

Le numérique est un vecteur majeur du changement, sous l'impulsion d'hommes et de femmes qui se croisent et agissent.

L'éditeur Kawa rassemble ses auteurs et ses lecteurs à Val d'Isère du 8 au 10 avril, un peu sur les pistes et beaucoup dans des lieux d'échanges animés à partir de tables rondes.

Pour ma part, j'interviens le 9/4/15 à 10:00 sur le thème :

Et si Innovation, Digitalisation et Humanisation étaient les 3 leviers de la Transformation demain ? 

je serai heureuse de vous y retrouver !

Dimanche 22 février 2015

Justice débordée ou dépassée ?

Ma grand-mère disait qu’il ne fallait pas se mêler de politique, du moins les femmes, et qu’il fallait tout faire pour ne pas avoir à faire à la justice. En clair : se contenter du système social tel qu’il marche avec ses défauts (mais aussi ses failles …) et fabriquer son bonheur avec tout le reste. Elle faisait d’ailleurs le nécessaire pour que la vie de famille soit jalonnée de moments heureux dans sa « maison de famille », dont elle cultivait le charme.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Avec la judiciarisation de la société, toujours en quête de plus de compétitivité, chaque citoyen devient, plus que jamais, un justiciable potentiel.

Mais la justice peut-elle s’adapter à cette évolution ? Les jugent font état de leurs réelles souffrances, mais les justiciables en font tout autant. Les uns ne peuvent plus entendre et les autres ne sentent plus entendus.

La justice française est sous équipée, mais ce n’est pas le seul problème.

Lire la suite...

Mercredi 1 octobre 2014

modernité pour tous !

La modernité actuelle modifie l’intégralité de notre modèle social et économique. Toutes les professions sont impactées, tous les mécanismes de financement le sont également.

Nous devons être solidaires devant cette modernité incontournable. La ralentir crée de la paix sociale en apparence, mais nous embourbe.

Notre société va finir par se déliter si nous ne réagissons pas. C’est ainsi que meurent les civilisations. Nous le savons. Nous sommes menacés de  régression. Nous ne pouvons pas faire cela par respect pour nos aînés et nos enfants.

Soyons pédagogues avec nos élus et précis dans nos demandes.

Lire la suite...

Méthodologie pour futurologue

Le futurologue travaille sur le long terme : 30 à 50 ans. Il ne travaille pas sur des sujets trop vastes ni trop étroits. Il travaille pour une profession, un gouvernement, ou pour une très grande entreprise. La demande type est formulée ainsi :

« Dans xx années, nous souhaitons atteindre l’objectif suivant …. Est-ce possible et quelles sont les dispositions à prendre ? »

Lire la suite...

Lundi 22 septembre 2014

Crowdfunding & économie des fonctionnalités

Contribution à l'institut de l'économie circulaire et des fonctionalités du 22/9/14

L’économie des fonctionnalités consiste à mutualiser les équipements dont les ménages et les entreprises ont besoin. Lorsque l’on implique les utilisateurs dans la gestion de cette activité, le matériel est plus respecté et les besoins sont mieux anticipés.

Par ailleurs, la gestion d’un parc d’équipement est un métier qui requière des savoir-faire et des investissements informatiques et logistiques très spécifiques. Il y a donc matière à créer des entreprises nouvelles.

Le crowdfunding permet aux particuliers de s’impliquer financièrement dans des entreprises. L’idée s’impose donc de favoriser la création de telles entreprises via le crowdfunding puisque les particuliers n’ont plus à investir dans les équipements qu’ils possédaient jusqu’à présent.

Lire la suite...

Mercredi 17 septembre 2014

L’enracinement local du patrimoine culturel et économique via la démocratie économique

Geneviève Bouché – Café Orée du 16/9/14

La civilisation occidentale n’a pas été pensée pour être généralisée, et, pourtant, à travers le monde, les hommes continuent à en décliner des variantes.

 

Dans cette assemblée, nous nous préoccupons des transitions que nous devrions opérer. Elles sont nombreuses : énergétique, industrielles, civilisationnelles. D’autres instances travaillent sur d’autres transitions, comme par exemple (dans le désordre) : monétaire, sanitaire, éducative, spirituelle, économique … et même démocratique.

Mais, existe-t-il une transition qui favoriserait le développement de toutes autres ?

Lire la suite...

Mardi 10 juin 2014

Les enjeux du crowdfunding

Intervention du 10/06/14 à Dauphine Au Féminin

Le crowdfunding est né de la conjonction de 2 problèmes et d’une solution :

1.      L’économie spéculative irrigue mal l’économie réelle et pas du tout l’économie émergente, par exemple : l’économie de l’innovation, de la solidarité et celle liée à la culture.

2.      Depuis 2008, les citoyens commencent à se poser des questions sur ce que les banques font réellement de leur épargne. Ils souhaitent pouvoir l’orienter vers des projets éthiques, écologiques … etc.

·        Internet est un formidable outil pour mettre en relation, à des coûts réduits, un nombre quasiment illimité de demandeurs et d’offreurs.

C’est dans ce contexte qu’Obama a décidé de favoriser les actions qui flèchent « l’épargne réelle vers l’économie réelle (émergeante) ».

 

La clef du système :

·        répartir les risques en jouant sur les masses : beaucoup de projets et beaucoup de petits crowdfunders,

·        réduire les intermédiaires de façon à être plus rapide et plus proche du terrain (meilleur compréhension du risque). En effet, le micro-crédit de Muhamad Yunus nous a montré l’importance de la proximité pour faire émerger de nouvelles formes d’économies dont on ne maîtrise pas encore bien les contours.

Cependant, le crowdfunding n’est pas l’alpha et l’oméga de l’économie émergente. Pour être efficace, il doit être accompagné de progrès significatifs dans d’autres domaines.

Lire la suite...

Mercredi 30 avril 2014

Réinventer notre civilisation

Le TEDx Issy 2014 a fermé ses portes hier soir.Bravo à Bertrand Petit d'Inno Cherche ainsi qu'à toute l'équipe discrète et efficace qu'il a embarqué dans son sillage.

Le thème : "on peut tout réinventer".

Nous avons entendu des intervenants drôles, poétique, émouvants et généralement intéressants. Jacques Attali nous a expliqué qu'il y a ceux qui font de leur vie une course au profit et ceux qui choisissent d'en faire un œuvre ! Isabelle Falque-Pierrotin nous a rappelé que le monde merveilleux du numérique nous amène à définir les limites de ce que nous considérons comme notre vie privée. Emmanuelle Guilhamon-Juglar pose aussi cette question sous un autre angle ... à voir et à revoir prochainement sur You Tube.

Voici déjà le verbatim de mon intervention.

Lire la suite...

Lundi 31 mars 2014

Notre renaissance en 5 mots

Entropie, sérendipité, procrastination, empathie et résiliencesont des mots nouveaux pour la plus part d’entre nous, mais de plus en plus familiers pour ceux qui contribuent à la réflexion sur les changements auxquels nous devons faire face.

Voici pourquoi par ordre d’entrée en scène.

Lire la suite...

Mercredi 26 mars 2014

BPI, Numérique et attractivité américaine

Nicolas Dufourc, président de la BPI, a présenté à Cap Digital les efforts qui ont été opérés pour rendre le parcours des startups moins chronophage. Il a également expliqué la stratégie qui va être déployée pour favoriser l’éclosion de succès retentissants comme Business Object (il y a 18 ans) et Critéo.

Un de ses modèles d’inspiration est Israël. Sa focale de prédilection : les projets pensés pour prendre d’emblée une dimension internationale.

Que les équipes se délocalisent aux USA pour tout ce qui concerne le marketing et la commercialisation ne lui pose pas de problème, au contraire. Que les entreprises se fassent coter au Nasdaq n’est pas non plus un problème. En revanche, qu’une jeune startup lève des fonds américains lui semble très désagréable … même s’il reconnaît que sa stratégie crée des tentations !

Ainsi, pour l’industrie traditionnelle, nous regardons vers la Chine et pour le numérique, nous regardons vers les USA.

Et l’Europe ? À quel moment allons-nous jouer le jeu de l’UE ? À quel moment allons-nous construire notre avenir avec et pour la cible la plus recherchée de la planète : 560 millions de citoyens européens qui bénéficient, quoi qu’on en dise, de la meilleure qualité du vivre ensemble.

Si nous voulons conserver cet avantage et même le faire prospérer, il faut que nous nous mettions à faire évoluer notre fonctionnement social et économique sur l’ensemble de notre espace politique. Le numérique en est une composante stratégique. C’est même autour des opportunités offertes par le numérique que se reconstruit le monde de demain.

 

Lire la suite...

- page 1 de 13